Création de site internet pour une PME : le choix et son embarras

Nous l’avons déjà évoqué à plusieurs reprises, être présent sur internet, quelle que soit la taille de votre entreprise, est désormais primordial, clé, essentiel. Que cela soit via les réseaux sociaux, votre page Linkedin perso. Ou un site internet, il est nécessaire que vos clients puissent vous trouver en ligne. Plus facile à dire qu’à faire nous direz-vous ! Car la création de site internet semble encore pour beaucoup comme un sujet complexe réservé aux experts et aux “digital native”. Un monde à part, qui coûte cher et prend du temps, au lancement et par la suite.

Deux options clés en main pour créer facilement mon site internet

Pourtant, il n’est pas nécessaire de savoir coder ou d’être web-designer pour construire son site web. Création de site internet ne rime pas forcément avec cauchemar et moyens démesurés. Il existe ainsi de nombreuses options qui permettent de se lancer facilement avec un budget raisonnable.

Rapidité et simplicité : les éditeurs en ligne

Pourquoi opter pour un éditeur en ligne

Tout d’abord, vous pouvez passer par un éditeur en ligne. Et ils sont très nombreux à vous proposer des solutions clé-en-main.

A lire aussi sur Smart company! : Linkedin pour les entreprises : quel est l’intérêt du social selling en B2B?

En passant par un éditeur, vous vous déchargez donc de tous les aspects techniques, compliqués à appréhender pour un “novice”. Design, conception, hébergement, nom de domaine, création d’adresses mails liées, etc., tout est pris en charge par l’éditeur ! 

Pour mieux comprendre comment ça marche, on vous glisse un petit tuto ici de l’éditeur Wix

Vous n’avez qu’à choisir le design qui vous plait parmi ceux proposés. Puis tester le produit avec la version gratuite, trouver votre nom de domaine et publier le site. Facile, non ? C’est en effet l’idée ! Rapidité et simplicité.

Les risques à avoir en tête avec un éditeur en ligne

Un design plus contraint

Evidemment, vous aurez moins de flexibilité et moins de place à la créativité (mais aussi aux fautes de goût) que si vous faisiez tout vous-même, cela va de soi. Certains éditeurs vous proposeront cependant un grand nombre de templates (= de design de site) parmi lesquels choisir. Donc sauf si vous faites un site d’une marque extrêmement exigeante sur son image, aucune raison de ne pas trouver son bonheur ici.

Pas de transfert possible vers un autre éditeur ou hébergeur par la suite

Par contre, vous devez avoir en tête qu’en passant par un éditeur, il vous sera généralement impossible de transférer votre site sur une autre plate-forme. Donc il faut mieux pour vous que vous fassiez le bon choix d’emblée, sinon vous risquez de devoir tout recommencer en changeant de plate-forme. Ceci n’est pas neutre dans le choix de passer par un éditeur de site. Vous maîtriserez assez peu votre site, ses évolutions, son hébergement,… et restez très dépendant de l’éditeur.

Ensuite, les désagréments généralement rencontrés par les utilisateurs sont la plupart du site la lenteur, ou lenteur supposée, des serveurs. Elles vous gêneront pendant votre travail sur le site (temps pour télécharger vos modifications du site) et offriront une expérience dégradée à vos visiteurs. Dans l’absolu, il n’y a pas de raison de penser que tel éditeur soit structurellement mauvais sur l’hébergement mais encore une fois, vous serez un peu à la place du passager dans cette aventure. On gère pour vous l’hébergement, mais du coup, vous ne pouvez pas en changer…

Une démarche qui reste encore un peu technique malgré tout

Bugs, lenteurs, etc., vous pourrez lire beaucoup de plaintes en surfant sur le web. Mais difficile de faire la part des choses entre le manque de compétence des internautes qui se sont lancés dans la construction de leur site et les griefs à faire porter aux hébergeurs. Construire un site, même si les éditeurs simplifient très grandement la tâche, reste un acte assez complexe.

Les services clients sont enfin accusés de tous les maux. Difficile de juger objectivement. Mais il est certain qu’en payant 5€ par mois, il ne faut pas s’attendre à ce qu’un développeur vous accompagne à temps plein pour résoudre tous vos problèmes.

L’exemple ci-dessous l’illustre bien. De toute évidence, l’éditeur de site n’est pas responsable de votre performance en SEO. Si vous ne respectez pas les règles de Google en SEO (type contenu dupliqué, échange commercial de liens, etc.), vous risquez la sanction. Quelle que soit votre plate-forme technique. Mais cela dit, l’internaute pose une bonne question : une page Facebook bien animée est parfois une meilleure idée que de se lancer dans la création de son site internet !

avis d'un client déçu suite à la création de son internet via un éditeur de site
la création de site internet est semée d’embûches : un avis client sur un site de critiques de marque

Au final, il s’agit donc d’une question de balance. D’une part, un gain de temps et argent, de l’autre, une hyper-personnalisation. Ainsi, tout dépend de votre objectif finalement ! 

Quel éditeur choisir ?

Cette partie est réellement complexe, désolé, on vous prévient.

La difficile recherche de comparaisons objectives

Paradoxalement, le web n’est pas forcément le meilleur endroit où chercher des renseignements. La plupart des sites qui comparent les différents éditeurs ont une fâcheuse tendance à être (financièrement) intéressés dans l’affaire… Vous nous direz, comme tous les éditeurs doivent leur payer des commissions d’affiliation, cela rend leurs témoignages finalement assez objectifs. Pas complètement faux. Mais méfiez-vous quand même de ceux qui ont vraiment l’air d’être particulièrement intéressés par un éditeur. Alors, désolé, cela tombe encore sur le même site, mais ce site ci-dessous semble particulièrement sponsorisé par un des éditeurs : pop-in qui s’allume pour vous rassurer sur le nombre de personnes ayant opté pour ce site, offre promotionnelle, pop-up publicitaire qui s’affiche au bout de quelques secondes, tout y passe… Donc OK, un des éditeurs obtient la meilleure note, mais est-ce sincère ?

exemple de sponsorisation de contenu, illustré sur un site de comparaison d'éditeurs de sites web
Un avis positif qui semble télé-guidé, voire sponsorisé

Donc évitez au moins de cliquer sur les liens payants Google et gardez l’esprit critique.

Ensuite, difficile d’avoir un avis complètement objectif. Faire une étude clients mystère semble complexe. Il faudrait recruter des centaines de “novices” voulant créer leur 1er site web et testant pendant des mois un service, testant ce qu’il se passe en cas de pépin, etc.. Au final, peu de personnes sont donc à même de vraiment savoir comparer les éditeurs.

Savoir interpréter les résultats des plates-formes d’avis clients

Vous pourriez alors vous tourner vers des plate-formes d’avis clients type Trustpilot. Après tout, c’est la vraie vie et de vrais clients. Et vous n’avez pas tort, allez y faire un tour pour comprendre les problèmes que vous pourriez rencontrer, c’est peut-être la meilleure source. A conditions d’en cerner certaines “règles”.

Pour commencer, la note moyenne dépend de la clientèle moyenne… Un éditeur qui aura beaucoup investi en marketing grand public attirera les clients les plus novices, qui seront aussi ceux qui seront les plus déçus. Une partie des clients s’attend à ce que l’éditeur soit une sorte de magicien qui résoudra tous les problèmes quoi qu’il advienne, donc forcément, beaucoup sont déçus…

Des moyens pour les marques d’améliorer artificiellement leur note, souvent utilisés

Ensuite, ne prenez pas les notes moyennes pour argent comptant. Il y au moins deux manières de “tordre” sa note sur ce type de sites :

  • suggérer à ses clients satisfaits de laisser un avis sur ces plates-formes. Même sans rémunération, les clients les plus satisfaits iront avec plaisir vous donner une bonne note. Pas de malice derrière cela – mais si votre concurrent ne le fait pas, il aura quoi qu’il arrive une moins bonne moyenne que vous, seuls ses clients mécontents iront parler de lui sur la plate-forme. Une manière de repérer ces pratiques est de faire attention aux dates des commentaires. Si vous avez 20 commentaires positifs sur 2-3 jours puis plus grand chose pendant 2 semaines, vous pouvez être certains qu’un email a été envoyé à des clients satisfaits…
  • payer une campagne de création de commentaires artificiels. Pas très “white hat” comme pratique, mais certaines campagnes sont faciles à identifier. Déjà par une note exagérément élevée. Ensuite par les commentaires : jamais deux fois le même, mais souvent des commentaires courts, qui reprennent les mêmes principes et parlent des mêmes sujets…Par exemple ci-dessous des centaines de témoignages très positifs, mentionnant souvent le nom d’un télé-conseiller et surtout, ne parlant jamais du produit (une plate-forme de création de site internet) mais que de son service client. On dirait la critique d’un call-center. Au final, une moyenne de 4,7 sur 5 là où les meilleurs concurrents dépassent péniblement le 3… Autant dire que l’on ne mentionnera pas cet éditeur dans cet article.
témoignages douteux sur trustpilot sur un éditeur de création de site internet
exemple de témoignages “douteux”
Choisir son éditeur : si vous le pouvez, faites appel à un ami !

Tout d’abord, un certain nombre d’éditeurs de site sont des plates-formes positionnées plutôt sur les sites non-marchands. Ces éditeurs ont tous développé ensuite des fonctionnalités e-commerce, mais ce n’est pas leur métier de départ. Les principaux : Wix, Weebly, Squarespace, Site W,… Certains sont positionnés sur des sites très simples, pas forcément professionnels, comme 123site. Mentionnons aussi WordPress.com (à ne pas confondre avec le CMS WordPress.org). Tous ces sites proposent des versions gratuites, avec des options premium rapidement utiles entre 4€ et 35€ par mois.

Vous trouverez ensuite des éditeurs spécialisés e-commerce, principalement Shopify, avec des tarifs entre 25€ par mois et 250€ par mois (mais d’autres existent aussi comme wizishop ou clicboutic). Ces éditeurs proposeront beaucoup plus d’options et de facilités pour offrir un panel large de solutions de paiement. Et enfin certains avec un positionnement spécifique, comme la spécialisation sur les sites de “journalisme” (Heek).

Le conseil de Smart! : faites appel à un ami ! Si vous connaissez une personne ayant utilisé un de ces services et en étant satisfaite, cela peut être une bonne raison de la suivre. En cas de difficulté, vous aurez une personne de confiance avec qui échanger. Un autre critère qui nous semble important : tournez-vous vers les plus gros opérateurs. Construire un site sur une plate-forme disparaissant ou se faisant dépasser technologiquement est une expérience que vous n’aurez pas envie de vivre ! Wix est valorisé au Nasdaq 10Mrd$ (mai 2020), Shopify 79Mrd$ (mai 2020), Squarespace 1,7Mrd$ (en 2017), Weebly 365M$ (en 2018),… De gros opérateurs qui devraient offrir maintenir leur offre durablement et avoir les moyens de rester au niveau technologiquement.

Conservez une maîtrise plus forte et personnalisez plus : les CMS

Autre option, utiliser un CMS, ou systèmes de gestion de contenu (Content Management System). Ces plateformes permettent de générer et publier du contenu de manière intuitive. C’est relativement simple : vous choisissez un thème et vous jouez ensuite avec les options pour adapter le design. Vous avez la possibilité de faire du développement si vous voulez modifier quelque chose.

Les CMS, la solution la plus utilisée sur le web

Vous pourriez donc tout faire tout seul et coder vous-mêmes, ou faire appel à un éditeur (certains les appelleront aussi CMS, là on joue sur les mots). Mais les CMS open-source comme WordPress, Joomla et Drupla arrivent loin en tête du nombre de sites internet. Les parts de marché sont ainsi éloquentes. Attention, on ne parle ici que d’un panel de CMS et éditeurs, WordPress.org ne représenterait “que” 30% des sites :

Parts de marché des différents CMS permettant la création de sites internet
Solutions de création de sites web utilisées (% des sites totaux)

A noter que 50% des sites n’utiliseraient pas de CMS. Une statistique qui amène cependant à relativiser la représentativité de cette donnée tant il est difficile d’imaginer que la moitié des sites aient été codées from scratch. Par ailleurs, la part de marché par type de CMS est elle-aussi intéressante (citées dans par le site Kinsta):

parts de marché des CMS e-commerce
Parts de marché des CMS e-commerce

Woocommerce est une extension de WordPress. Shopify est un éditeur et Magento un CMS à proprement parler (mais pas open source comme Magento).

WordPress, la star des CMS

Le CMS le plus populaire est WordPress, avec plus de 60% de part de marché, loin devant Joomla ou encore Drupal. 1/3 des sites dans le monde sont gérés sur WordPress. Pour les sites de e-commerce, il semble que Magento s’impose parmi les sites marchands BtoC. La part de marché d’un CMS est un vrai critère de choix, par la communauté d’utilisateurs qu’il génère ou de professionnels capables de développer un site pour vous. Dans le cas de WordPress, les forums et sites spécialisés permettent de répondre à toutes les questions que vous vous posez, à condition de passer un peu de temps à chercher par vous-même.

Plus compliqués d’utilisation que les éditeurs, les CMS donnent accès à une multitude de fonctions supplémentaires via des milliers de plug-ins. Sur WordPress par exemple, Yoast permet d’optimiser le site pour les moteurs de recherche. Woocommerce peut vous être utile si vous créez un site e-commerce. BrokenLinkChecker vous envoie des alertes si un lien est cassé, etc.. Mais vous devrez vous gérer vous-même votre hébergement via des plates-formes comme OVH. Vous pourrez aussi y acheter votre nom de domaine, trouverez les codes nécessaires à utiliser les outils analytiques de Google, acheter vos certificats de sécurité, etc.. Et si WordPress lui-même est gratuit, les plug-ins sont souvent en modèle freemium; l’hébergement vous coûtera à partir de 5€ par mois. A noter que, pour le meilleur et pour le pire, Smart company! a été développé sur WordPress.

Faites appel à des professionnels

Adopter un CMS pour la création de votre site internet ne vous empêche pas de passer par des développeurs, au contraire ! Nous vous conseillons de mettre la main à la patte, pour être capable de faire une maintenance basique du site. Mais si vous souhaitez absolument ajouter des éléments spécifiques que votre template WordPress ne fait pas, faites appel à un développeur qui codera ce que vous souhaitez en HTML. Ou apprenez à le faire vous-même si vous en avez le courage.

Pour des sites de plus grande ampleur, faites appel à un intégrateur. Généralement spécialisé dans une technologie, il développera pour vous un site puis pourra en assurer la maintenance. Mais on se parle de projets de plus grande ampleur. Développer un site e-commerce de taille moyenne (disons plusieurs millions d’euros de CA) coûtera au moins 200K€.

L’ascencion par la face Nord : la création de site internet ‘from scratch’

Certes, il existe d’autres options que celles évoquées. Ainsi, vous pouvez passer par un graphiste puis un développeur, vous adresser directement à une agence ou encore développer votre site vous-même ! Liberté absolue, besoin de comprendre et d’apprendre, on ne vous jettera pas la pierre. Il existe des tutoriels pour vous aider à appréhender le sujet : Tuto, W3Schools ou encore Codecademy. Mais on ne peut que vous mettre en garde, la courbe d’apprentissage est longue et le coût difficile à définir. Finalement, tout dépendra de votre projet et de l’ampleur que vous lui donnez.

Préparer et planifier son site internet

Comme évoqué plus tôt, tout est une question de balance. Temps, budget, technicité, à vous d’évaluer vos besoins et exigences. Par exemple, en complément d’une stratégie dense sur les réseaux sociaux, un site internet vitrine de votre entreprise peut suffire. Et pour cela, un éditeur fera très bien l’affaire. Dans tous les cas, il est important de réfléchir en amont, de planifier ce que vous voulez mettre en avant, ce à quoi devra ressembler votre site. Soigner la structure et l’apparence comme autant d’éléments représentatifs de qui vous êtes.

Donc avant de vous lancer dans la création de votre site internet, réfléchissez bien aux alternatives telles que les réseaux sociaux, qui sont beaucoup plus simples à implémenter.

Le difficile embarras de devoir choisir

Pour conclure, l’essentiel est donc pour vous de choisir le bon modèle : éditeur, CMS, développement from scratch. Accompagné ou non. Ou même de finalement investir dans les réseaux sociaux plutôt que dans la création d’un site web. Mais ensuite, pour le choix de l’éditeur, nous sommes bien d’accord que les différences sont subtiles. Bonnet blanc ou blanc bonnet, au final.

Choisir entre 2 éditeurs de site web est aussi difficile que le choix entre Poher et Pompidou à la présidentielle
Alors, Wix ou Weebly ?

Les sociétés mentionnées dans cet article, par ordre d’apparition : Wix, Weebly, Squarespace, Site W, 123site, WordPress.com, Shopify, Wizishop, Clicboutic, Heek, WordPress.org, Joomla, Drupal, Tuto, W3Schools, Codecademy

Les autres sources pour aller plus loin : Kinsta; W3techs